Vivre une Rupture Amoureuse


Chacun d’entre nous fait face, au moins une fois dans sa vie, à une expérience de séparation amoureuse. C’est peut-être le cas pour vous en ce moment ?


Comment faire face à cette épreuve douloureuse ?


La douleur n’est pas proportionnelle à la durée de la relation ou à l’âge de chacun. Une séparation, c’est un sevrage brutal de l’autre qui entraîne une sensation physique de manque et un sentiment de vide intérieur.


La séparation peut être encore plus douloureuse lorsqu’on se fait quitter pour quelqu’un d’autre. Dans ce cas, une blessure d’abandon ou de rejet peut remonter à la surface et engendrer une remise en question de sa propre valeur, une perte d’estime et de confiance en soi.


Face à ce choc psychologique, certains vont enfouir leurs émotions en trouvant refuge dans la nourriture, l’alcool ou autres substances “doudou”… pour compenser le manque. La perte d’un être aimé peut aussi s'accompagner d’une perte d’appétit. C’est comme si l’estomac et le cœur étaient connectés.


D’autres encore vont avoir tendance à banaliser leur rupture, “ce n’est pas grave… ce n’était pas le bon ou la bonne, un/e de perdu/e, dix de retrouvé/e/s…”. Cela peut être effectivement le cas, cependant, il peut aussi s’agir d’une stratégie d’évitement pour ne pas se confronter à sa tristesse. Or, c’est en les refoulant que les émotions réapparaîtront un jour ou l’autre de façon plus violente.


Pour accepter une rupture amoureuse et retrouver le sourire, il est impératif de laisser le temps au temps...

Il est normal de ne pas se sentir bien et il est important de le reconnaître, c’est un cap de mal-être “normal” et “humain”. La souffrance libère les émotions, alors si vous ressentez l’envie de crier, de pleurer, allez-y ! Cela ne peut que vous soulager !


Une séparation, c’est comme un deuil


Une séparation déclenche le même processus psychologique qu’un décès. C’est un véritable deuil à faire de cette personne qui vit encore, mais qui vous refuse sa présence et son amour. Il est important de respecter le processus naturel du deuil qui va durer plus ou moins longtemps suivant la structure émotionnelle de chacun.


  • Tout d’abord, il y a une phase de déni : On ne veut pas y croire !

  • Puis, une prise de conscience qui engendre de la culpabilité et des remords

  • Ensuite, arrive la colère envers l’ex qu’on rend responsable ou envers la situation que l’on trouve injuste.

  • Il peut y avoir une phase de marchandage où l’on tente tout pour reconquérir son ex.

  • Puis, une période de baisse de moral, de dégoût, d’envie de rien qui peut aller jusqu’à la dépression.

  • Arrive enfin la phase de reconstruction, on se réconcilie avec la réalité et on s’ouvre à nouveau aux autres, on refait des projets…

Quand la page est tournée, une nouvelle vie commence et on est prêt à aimer à nouveau, on avance !

Ces phases ne sont pas toujours dans cet ordre. Chaque processus diffère suivant chaque personne car chaque souffrance individuelle est unique et doit s’appréhender en conséquence.


Comment réussir à se reconstruire quand on est censé accepter l’ inacceptable ?


Certains événements échappent totalement à notre contrôle et nous laissent sur un pesant sentiment d’impuissance.


Cependant, ces évènements ne surviennent pas par hasard… ils nous délivrent un message sur nous-mêmes. Si nous prenons le temps de le décrypter, de le comprendre, il nous permettra d’en tirer des leçons et de grandir.


Une séparation peut faire remonter des traumatismes, conscients ou inconscients, d’abandon ou de rejet déjà vécus. Souvent malgré nous, nous attirons les mêmes scénarios, les mêmes types de personnes.. Il est important de se libérer de ses anciennes blessures pour commencer à changer le script parfois répétitif de nos histoires d’amour.


Tout d’abord, il est indispensable d’apprendre à s’aimer soi-même et non pas seulement à travers le regard de l’autre. En développant votre estime et votre confiance en vous, vous serez mieux armé pour faire face aux aléas de la vie, vous vivrez les évènements avec plus de recul et plus de détachement. En sortant de la dépendance affective, vous vous sentirez plus serein/e, plus fort/e et plus sûr/e de vous, toujours prêt/e à aimer mais cette fois-ci sans vous oublier et en vous respectant.


Être à l’écoute de soi est primordial pour s’en sortir et continuer à avancer.

Petit à petit, vous allez prendre de nouveaux repères, de nouvelles habitudes. Le temps est le meilleur allié pour retrouver confiance et sérénité.


Comment surmonter sa douleur ?


Prenez soin de vous, vous êtes votre priorité !


Il est important d’accepter ce qui est, ici et maintenant, même si ça fait mal. Ce passage nécessaire permettra d’extérioriser vos ressentis et vos émotions pour mieux les laisser s’évacuer. Dans le cas contraire, elles se cristallisent dans le corps et peuvent revenir sous forme de maux physiques.


Vivre sans retenue pendant cette période de chaos intérieur permet de légitimer sa souffrance et de lui donner le moyen de s’atténuer au fil du temps.


Ce que vous vivez comme un drame aujourd’hui pourra se révéler une bonne chose pour demain. En effet, même si vous devez passer par plusieurs expériences ressenties comme des “échecs”, elles demeurent les étapes nécessaires pour grandir, avoir une nouvelle compréhension de la vie... et vous amener à trouver la “bonne personne”.



Pour vous aider à gérer vos émotions, vos peurs, vos pensées négatives et à vous reconstruire, je vous propose un accompagnement personnalisé avec des outils alliant le bien-être du corps et du mental.

  • DÉCODAGE ÉMOTIONNEL

  • NERTI

  • SOPHROLOGIE

  • COACHING DE VIE

Prenez soin de vous et aimez-vous.


Je vous offre cet ebook qui pourrait vous intéresser ....


Roselyne PROUST

Coach - Thérapeute - Sophrologue

Maître-Praticienne NERTI

77250 VENEUX-LES-SABLONS

SIRET : 53051733300023

Pour prendre rendez-vous

06 78 77 39 38