Un coup de déprime ?

Nous sommes des sujets pensants et nous avons une vie intérieure avec des ressentis, des émotions. Avoir un coup de déprime ou de passage à vide, c’est normal !

Un coup de déprime ?

Notre cerveau est le siège de nos émotions et de leur mémorisation. Chaque émotion est en lien avec notre histoire, notre vécu, nos expériences. De ce fait, les émotions ne seront pas de même intensité selon chacun, ni provoquées par les mêmes stimuli extérieurs.


Le terme « dépression » est souvent employé à tort dans le langage courant pour décrire les inévitables périodes de tristesse, d’ennui et de mélancolie que tous sommes appelés à vivre à un moment ou à un autre sans qu’il s’agisse pour autant d’une maladie.


Une période de déprime s’avère souvent utile pour réorganiser et réajuster sa vie. Rien n’arrive par hasard !


Cependant, Il est important d’apprendre à traverser ces moments difficiles en accueillant vos émotions telles qu’elles sont et en les laissant vivre pour ensuite mieux rebondir.


La tristesse, le découragement ou le désespoir font partie des expériences de la vie. Par exemple, après la perte d’un proche, une séparation ou une perte d’emploi, si vous éprouvez des émotions douloureuses, elles sont légitimes car en réaction à ces évènements.


Il est important d’accueillir et d’accepter vos émotions, si douloureuses soient-elles, et de les laisser vivre le temps qu’il faut pour faire le travail de deuil inhérent à tout changement.

Malheureusement, il est souvent prescrit systématiquement des antidépresseurs qui vont anesthésier la souffrance et mettre un couvercle sur les ressentis. Le sujet va alors entrer dans une dépendance médicamenteuse à moyen ou long terme pour des troubles qui ne demandaient qu’à être accueillis avec un peu de courage et de patience sur du court terme.


Certes, la médication peut se révéler la seule issue et le dernier recours pour les cas graves de dépression de type mélancolique. Cependant, il est important de ne pas se ruer vers ce moyen chimique, aux nombreux effets secondaires, qui ne soulage que superficiellement un mal-être sans en soigner les causes.



Dans le cas du burn-out, qui est une réaction à une situation extérieure, il est souvent prétendu que la personne a craqué parce qu’elle était fragile or bien souvent c’est parce qu’elle a démontré beaucoup de patience et d’endurance qu’elle a fini par craquer ! C’est parce qu’elle ne se sent plus respectée et qu’elle se trouve en situation de conflit entre ses propres valeurs et ce que lui impose son entreprise qu’elle ressent cet état de déprime !


Les émotions désagréables sont parfois si intenses qu’on préfère les fuir ou les occulter pour tenter rapidement de passer à autre chose. Or, si au lieu de les accueillir, on essaie de les contrôler, de les faire taire ou de les ignorer, elles risquent de grandir et de s’installer encore plus puissamment !

Toutes vos émotions ont un sens et ont un message à vous révéler sur ce que vous devez modifier dans notre vie. Lorsque vous vous sentez envahi par des émotions désagréables comme la tristesse, le découragement, la dévalorisation, l'abandon… il est primordial de leur prêter attention.


  1. La première étape consiste à vous poser quelques instants pour écouter ce que vos émotions ont à vous dire. Soyez juste à l’écoute de ce que vous ressentez.

  2. La deuxième étape consiste à respirer calmement pour accueillir vos émotions et les laisser circuler. En respirant à travers elles, il est possible d’entendre ce qu’elles disent. Au-delà du « je me sens bien » et « je me sens mal », quelles sont les émotions présentes ? Essayez de les reconnaître et de les nommer.

  3. La troisième étape c’est vous poser la question. “Quand je me sens irrité, triste, frustré, déçu, opprimé, dévalorisé, inquiet, etc. :

"De quoi ai-je besoin exactement ?


Vous avez les réponses à l’intérieur de vous. Par exemple, si vous vous sentez triste, vous pouvez avoir besoin d’être seul ou vous pouvez avoir besoin d’un temps de repos, de changer d’air, de voir du monde…


L’idée c’est d’identifier le besoin relié à votre émotion afin de trouver des solutions pour le combler.

Vos émotions peuvent parfois être inconfortables, cependant elles vous invitent toujours à les prendre en considération sans les bloquer ni les refouler. C’est en étant à l’écoute de vous-même que vous comprendrez vos besoins, délogerez vos peurs enfouies ou panserez vos blessures.



Si vous vous sentez émotionnellement fragile ou instable, vous pouvez entreprendre une thérapie brève comportant les phases d’introspection, de décryptage et de libération. C’est ce que je vous propose avec le décodage émotionnel, NERTI et la sophrologie. Ces méthodes vous permettent de pacifier votre mental, de regagner confiance en vous et de mieux gérer vos émotions.


Prenez soin de vous et de vos émotions !



Ce livre pourra vous aider à positiver :-) :