Comment rester positif ?


En cette période tumultueuse, il n’est pas toujours aisé de garder le moral au beau fixe. Les ruminations, la peur de ce que sera demain, les critiques et les jugements sur ceux qui nous gouvernent et bien d’autres choses encore… peuvent engendrer un état d’esprit négatif nuisible à notre bien-être.


Or, c’est la qualité de nos pensées qui détermine la qualité de notre vie et de notre santé. Oui, vos pensées jouent un rôle primordial dans la façon dont vous vous sentez et l’énergie que vous dégagez.

Les pensées négatives n’ont pas de pouvoir sauf si vous les laissez prospérer dans votre conscience. Ce qui déclenche leur pouvoir néfaste c’est quand vos “idées noires” commencent à s’associer entre-elles et à perdurer. En insufflant du négatif, vous le propagez, malgré vous, autour de vous !


Il est facile de tomber dans le négatif mais, fort heureusement, revenir à une attitude plus positive l’est tout autant !

  • Voici quelques petits outils, très simples, que vous allez pouvoir utiliser tous les jours pour chasser le négatif et installer durablement du positif.

Les affirmations positives

Votre esprit est comme un jardin, vos pensées sont des graines. Vous pouvez y faire pousser des fleurs ou des mauvaises herbes… C’est à vous de décider !

Les neurosciences ont prouvé que notre cerveau avait la capacité de développer de nouveaux circuits neuronaux, à tout âge ! Il suffit de stimuler votre cerveau avec de nouvelles informations et de les répéter suffisamment longtemps pour que cela crée de nouveaux circuits. En effet, votre cerveau ne fait pas la différence entre l’imaginaire et la réalité ! Il vous dirige uniquement vers le fruit de vos pensées.

Dès que vous vous surprenez à penser négatif, prenez-en conscience et transformez aussitôt votre dialogue intérieur en phrases positives. Plus vous vous habituerez à utiliser des affirmations positives, plus votre cerveau aura le réflexe de raisonner en positif.


Exemple :

“J’en ai marre d’être confiné et de manquer de liberté” devient : “Tout ce qui m’arrive aujourd’hui est une expérience collective qui est un pas en avant vers ma liberté individuelle”.

Réglez le volume

Lorsque vous vous surprenez à capturer une pensée négative, imaginez tourner vers le bas le bouton du volume à l’intérieur de votre tête.

La pensée négative devient d’abord un chuchotement jusqu'à ce que vous ne puissiez plus l’entendre.

Tout de suite après, pensez à une affirmation positive et augmenter le volume du son lorsque vous vous la répétez à vous-même.


Les 7 secondes

Dès que la peur, le doute ou la critique s’annoncent, mettez-y un frein sur le champ.

Votre cerveau a la capacité extraordinaire de créer des associations d’idées.


En réalité, une pensée négative n’a aucun pouvoir sur votre moral. En revanche, ce qui déclenche son « pouvoir néfaste » est que si vous ne coupez pas son mécanisme dans un délai de 7 secondes, des « idées noires » vont apparaître et s’associer entre elles.


Exemple :

“Je pense à ma dispute d’hier avec mon conjoint, puis, je pense que je manque de sang-froid. Ensuite, cela me fait penser “que j’ai eu de mauvais résultats professionnels le mois dernier”, ensuite ça me fait penser que je ne pourrais pas me payer de vacances cette année etc…”.

A l’image d’une racine (même très petite), votre pensée négative va créer des « ramifications » en quelques minutes qui finiront par étouffer les plantes saines d’un potager. Il est donc important de prévoir des options de changements rapides d’état de conscience.


Dans les 7 secondes après l’apparition d’une pensée négative, entreprenez une action qui changera votre mental.

Lisez un bon livre ou regardez un bon film, écoutez une musique gaie, faites une balade, du sport, de la cuisine… Changez-vous les idées et vite !

La poubelle

Si trop de pensées négatives vous parviennent, écrivez-les sur un papier.


Écrivez-en le maximum, afin de vider votre esprit. Puis, déchirez le papier en un maximum de morceaux et jetez-les dans la poubelle ou mieux, brûlez-les !

Symboliquement, vous remettez vos pensées toxiques à leur place, à savoir avec les ordures…


La gratitude

Prenez 5 minutes le matin pour remercier la vie et réfléchir à tous les évènements positifs qui peuvent se produire dans les 24 heures. Ouvrez-vous à l’inconnu en ayant confiance en votre capacité à tirer partie de chaque situation.

Comment pourriez-vous profiter le mieux possible de cette nouvelle journée ?

Ressentez de la gratitude pour tout ce que vous avez déjà de bien dans votre vie. Ne serait-ce que pour toutes les petits choses qui vous semblent normales… L'eau de la douche peut vous rappeler le confort dans lequel vous vivez, l’ordinateur ou le smartphone sur lequel vous lisez cet article, la présence d'un ami, le sourire de vos enfants...


Entraînez-vous et amusez-vous tout au long de la semaine à repérer vos pensées négatives et à les remplacer par du positif.

Le bonheur de votre vie dépend de la qualité de vos pensées. Marc Aurèle

De tout coeur avec vous.


Roselyne PROUST

Coach - Thérapeute - Sophrologue

Maître-Praticienne NERTI

77250 VENEUX-LES-SABLONS

SIRET : 53051733300023

Pour prendre rendez-vous

06 78 77 39 38