Anxiété Sociale : Trouble ponctuel ou Phobie ?

Vous vous sentez gêné, mal à l’aise, stressé voire angoissé lorsque vous êtes en présence d’autres personnes ?

Trouble ponctuel ou Phobie ?

Tout le monde, à un moment de sa vie, peut ressentir un genre d’anxiété sociale, cette sensation de gêne du regard d’autrui. C’est, une forme de trac ou de timidité tout à fait normale.


Mais lorsque ce trouble devient trop intense ou chronique, que son impact est très fort dans votre quotidien et que vous en souffrez terriblement, il s’agit alors d'une phobie sociale.


Comment se caractérise la phobie sociale ?


La caractéristique essentielle de la phobie sociale est de s’imaginer être observé, jugé, voire ridiculisé ou humilié. Elle peut engendrer une honte terrible de soi et de son propre comportement.

  • Des émotions violentes voire une crise de panique peut apparaître : impossible de parler, de se concentrer, de rassembler ses idées.

  • Une anxiété intense avec des signes physiques : rougissement du visage, sueurs, nausées, tremblements, envie d’aller uriner…

Emotions violentes - Signes physiques

La phobie sociale généralisée concerne les personnes chez lesquelles la peur et l’évitement existent dans un large éventail de situations sociales.


La phobie sociale simple concerne des peurs importantes dans une ou quelques situations seulement.


Quelles sont les situations les plus redoutées ?

  • Les situations de performance avec la peur d’échouer à un examen, un entretien formel, une prise de parole en public

  • Les situations d’affirmation de soi avec la peur de donner son avis, de demander, de refuser, d’exprimer et de recevoir des critiques

  • Les situations d’interactions avec la peur de se dévoiler lors de discussions ou de rencontres informelles

  • Les situations d’observation avec la peur d’être épié lorsque vous travaillez, mangez, buvez... sous le regard d’autrui.

La peur d'être jugé ou montré du doigt

Comment apparaît la phobie sociale ?


Même si des facteurs héréditaires existent, certains facteurs liés à l’environnement contribuent au développement de ce trouble parmi lesquels l’éducation :

  • Quand le parent surprotecteur attire trop souvent l’attention de l’enfant sur la méfiance vis-à-vis de l’inconnu ou des inconnus

  • Quand le parent dévalorise l’enfant ou le critique sur ses compétences

  • Quand les parents eux-mêmes sont repliés, inhibés ou timides

L’origine d’une phobie sociale repose sur un aspect psychologique que l’éducation et les expériences de vie vont renforcer ou au contraire permettre d’éviter.


L'anxiété sociale débute souvent à la période de l'adolescence, son évolution est chronique si elle n'est pas prise en charge.


Cacher son malaise...

Quelles sont les conséquences

de la phobie sociale ?


Si vous êtes concerné par la phobie sociale, vous devez certainement renoncer à beaucoup de choses pour ne pas avoir y être confronté.


Vous devez faire des efforts démesurés pour affronter des situations pourtant banales aux yeux des autres. Ceci, tout en cherchant à cacher à tout prix votre malaise pour ne pas attirer encore plus l’attention.


Tout ceci dégrade fortement votre qualité de vie.


De plus, à force d’éviter les situations sociales, cela peut déclencher des sentiments dépressifs et l'isolement. La phobie sociale peut en outre vous empêcher de faire certaines choses que vous aimeriez faire.


Comment retrouver une vie sociale “normale” ?

  • Tout d’abord, il est nécessaire d’éliminer définitivement la racine traumatique de cette phobie. C’est ce que vous propose la méthode NERTI.

  • Un décodage émotionnel vous aidera à découvrir les raisons de vos blocages actuels et à vous libérer du passé.

  • Ensuite, un accompagnement - coaching personnalisé - vous permettra de développer votre confiance en vous et estime de vous.

  • Par ailleurs, des séances de sophrologie vous aideront à diminuer votre stress et à vous sentir mieux dans votre peau !

Je vous propose un programme personnalisé et adapté à votre situation : https://www.peursetphobies.com

Bientôt, une vie sociale normale !